INFLEXION, aux éditions Rafael de Surtis




Cécile Guivarch a préfacé le recueil à paraître au mois de mai 2018. Quant aux trois images, elles sont l'oeuvre de Muriel Carrupt (Papesse, en couverture et les deux autres, Sans titre, à l'intérieur).





Lire Fabrice Farre, c'est traverser les paysages, c'est occuper l’espace entre terre et ciel où l'eau ondule et les arbres sont en mouvement. Dans la brièveté de notre passage, œuvrent sans cesse les soldats et la terre engloutit. Fabrice Farre laisse battre son cœur, donne l’impression de retourner à un autre temps où il a fallu laisser la terre derrière soi. Un temps où on espère des « jours humains » […] Fabrice Farre brouille les pistes et le fait avec vibration. Les mots permettent l'inflexion de la mémoire, passée et présente.





Je me suis souvent inquiété de savoir
quel fut ton nom à toi que je connais
depuis que la terre est terre. J'ai vieilli
par ignorance et l'errance parmi les foules
des pays imaginés m'apporte encore du répit le toucher
du souvenir, l'image d'une prison familière à te chercher
dans les langues que je sais par cœur.



*


Les fruits tombés dans l'herbe rase
s'ouvrent davantage au premier matin.
Nous pourrions aller les voler plus jeunes
que nous-mêmes à notre propre insu.

Saurions-nous nous reconnaître coupant l'air
animés par l'idée de soustraire ce qui se gâte
à la fougue de l'été tremblant sur le sol ardent.





17 € l'exemplaire (port compris).
Chèque à l'ordre de Rafael de Surtis éditions, 7 rue Saint-Michel, F-81 170 Cordes sur ciel.


Alerte



On se penche aux fenêtres, le bruit a éclaté plus bas,
la rue est une bouche ouverte dont la mâchoire
aux passants interdits libère une lueur vive.
Les gyrophares approchent, la sirène sans port
déchire la vision, juste avant le vertige noir.

REVU, la revue de poésie n°4-5 (avril 2018)

Rédaction : Alexane Aubard, Nahida Bessadi, Marie Bouchez, Chloé Charpentier, Théophile Coinchelin, Florian Crouvezier, Franck Doyen, Evodie Guedin, Théo Maurice, Mathieu Olmedo, Alysson Videux et Didier Zanon.


Participants : A427, Pierre Albert-Birot, Henri Algan, Roy Chichy Arad, Alexane Aubard, Nahida Bessadi, Miguel Bonnefoy, Caroline Boulord, Samir Boumediene, Chloé Charpentier, Hélène Claudot-Hawad, Théophile Coinchelin, Dom Corrieras, Marion Courtois, Elise Deubel, Benjamin Hopin, Fabrice Farre, Michèle Forestier, Fanny Garin, Hawad, Gérard Hutt, Pauline Klein, Marianne Louis, Théo Maurice, Antoine Mouton, Ana NB, Mathieu Olmedo, René-Ralf, Héloïse Rougette, Omar Youssef Souleimane, Laura Vazquez et Didier Zanon.

TISSERANDS DU MONDE, AMEditions 2018

Les tisserands d'hier et d'aujourd'hui,avec :



https://www.amazon.fr/tisserands-Maison-poesie-lyrismes-Velay-Forez/dp/1983997145
HOMERE – PLATON – OVIDE – Chrétien de TROYES – François VILLON – KABIR – Pierre de RONSARD – Etienne JODELLE – Jean de LA FONTAINE – Antoinette DESHOULIERES – J. W von GOETHE – SEATTLE – MAGU – Henrich HEINE – Marceline DESBORDES VALMORE – Alfred de VIGNY – Victor HUGO – Leconte de LISLE – Pierre DUPONT – Frédéric MISTRAL – Charles CROS – Stéphane MALLARME – Aristide BRUANT – Arthur RIMBAUD – Joan ALCOVER – Emile VERHAEREN – Giovanni PASCOLI – Paul-Jean TOULET – Théodore BOTREL – Benjamn LEDIN – Paul VALERY – Charles PEGUY – R. M. RILKE – Max JACOB – Victor SEGALEN – Guillaume APOLLINAIRE – Marie NOËL – Paul ELUARD – Antonin ARTAUD – Louis ARAGON – Francis PONGE – Henri MICHAUX – Leopold Sedar SENGHOR – Birago DIOP – René CHAR – Jacques DOUAI – Wislawa SZYMBORSKA – René-Guy CADOU – Andrée CHEDID – Rouben MELIK – Philippe JACOTTET – Salah STETIE – Miquel Marti POL – Charles DOBZINSKI – Abdellatif LAÂBI – Henri TACHAN – Hamid TIBOUCHI – Alex CHAZAL – ANONYME DU HAUT-ATLAS – Daïnas de LETTONNIE – Nicole BARRIERE – Katia BELAVINA – Claudine BERTRAND – Jean-François BLAVIN – Monia BOULILA – Enan BURGOS – Martin CHEF – Sylvestre CLANCIER – Murielle COMPERE DEMARCY – Geneviève CORNU – Maggy de COSTER – Françoise COULMIN – Josyane de JESUS-BERGEY – Clara DELANGE – Laurent DESVOUX-D'YREK – Jean-Charles DORGE – Giovanni DOTOLI – Irène DUBOEUF – Fabrice FARRE – Marcel FAURE – Corentin FERNAGUT – Christophe FORGEOT – Constantin FROSIN – Jean-Marc GHITTI – Serge GRANGEON – Catherine JARRETT – Osama KHALIL – Oswald KATAMBALA – Simon LAMBREY – Elisabeth LAUNAY-DOLET – Charly MATHEKIS – Roland NADAUS – Isabelle NORMAND – ODE – Angèle PAOLI – Pierre PHILIBERT – Jean-Luc PROULX – Mario SELVAGGIO – Thanh-Van TÔN-THÂT – Maria ZAKI – ANONYME.


Commande : clic sur l'image.



Question



On ne voit jamais celui
qui passe dans les hautes terres
noires et annonce l'infini sous le ciel
lorsqu'il crie jusqu'à la ville
prochaine. Des gens passent
et vivent dans ces wagons
allumés entre chaque arbre.
Est-ce alors mon champ qui glisse
ou s'enfuit-on pour séjourner
ailleurs, sous les toits de verre
clair, dans les gares occupées par ceux,
errants, qui cherchent
une terre comme la mienne
où passe le désir
où s'enracine comme un olivier
l'espoir de ne jamais rester

in Ligne, La Porte, 2016 (A Teresa)

VUES ET REVUES

LISTES DES PAGES DU BLOG

POÉSIE CONTEMPORAINE... peut-être

TOUS LES TEXTES SONT PROTÉGÉS [page WIKIPEDIA]. Ils sont la propriété exclusive de Fabrice Farre.







ARCHIVES DU BLOGUE