INFLEXION, aux éditions Rafael de Surtis




Cécile Guivarch a préfacé le recueil à paraître au mois de mai 2018. Quant aux trois images, elles sont l'oeuvre de Muriel Carrupt (Papesse, en couverture et les deux autres, Sans titre, à l'intérieur).




Un extrait de la préface :
« Lire Fabrice Farre, c'est traverser les paysages, c'est occuper l’espace entre terre et ciel où l'eau ondule et les arbres sont en mouvement. Dans la brièveté de notre passage, œuvrent sans cesse les soldats et la terre engloutit. Fabrice Farre laisse battre son cœur, donne l’impression de retourner à un autre temps où il a fallu laisser la terre derrière soi. Un temps où on espère des « jours humains » […] Fabrice Farre brouille les pistes et le fait avec vibration. Les mots permettent l'inflexion de la mémoire, passée et présente ».


DEUX POEMES :

Je me suis souvent inquiété de savoir
quel fut ton nom à toi que je connais
depuis que la terre est terre. J'ai vieilli
par ignorance et l'errance parmi les foules
des pays imaginés m'apporte encore du répit le toucher
du souvenir, l'image d'une prison familière à te chercher
dans les langues que je sais par cœur.

*
Les fruits tombés dans l'herbe rase
s'ouvrent davantage au premier matin.
Nous pourrions aller les voler plus jeunes
que nous-mêmes à notre propre insu.

Saurions-nous nous reconnaître coupant l'air
animés par l'idée de soustraire ce qui se gâte
à la fougue de l'été tremblant sur le sol ardent.


17 € l'exemplaire (port compris).
Chèque à l'ordre de Rafael de Surtis éditions, 7 rue Saint-Michel, F-81 170 Cordes sur ciel.





Revue La piscine, n°2


Les maîtres-nageurs : Louise, Christophe, Philippe et Alain.

Page d'accueil : c'est ici !



Feuille


Tombée, la feuille
cache le chemin du retour.
A chaque extrémité pointe
une direction; chaque nervure
serait une confession confuse
et la perte, un voile de pudeur.

Extrait de Loin le seuil, La Crypte, 2017





Osiris 85, décembre 2017

Sommaire

(les illustrations "Visual art" sont de Robert et Andrea Moorhead)


Anglais : Peter King, Charles Hadfield, John Sibley Williams, Robert Dassanowsky, Rob Cook, Matt Duggan, Simon Anton Diego Baena, Jack Little, Alan Britt, Andrea Moorhead, Marcia Arrieta et Frances Presley.

Français : Antoine Boisclair, Jean-Yves Reuzeau, Fabrice Farre, Cécile A. Holdban et Christian Arjonilla.

Allemand : Ute von Funcke.

Italien : Flavio Ermini.

Portugais : Sagado Maranhao et Astrid Cabral (traduction en anglais d'Alexis Levitin).




Les sept maisons

Cap Corse, Louis DUSSOUR

Il me manque un hameau
dont l'une des sept maisons
serait le second refuge après
celui où je respirai la première fois.
Les six restantes auraient des lumières
vibrantes aux fenêtres. Toutes
seraient le multiple d'un âge
que l'on compte parmi les humains
comme une heure féline
avant la fermeture de la nuit.


Extrait de Poupée russe, Encres Vives, mai 2017.

Coeur


A l'intérieur le cœur bat,
dehors est une lande apprivoisée.
Dans le bocage qui te regarde,
dans le petit silence où je te vois
pulse la veine de ton cou et ta peau
est un rempart, une haie assez haute
pour m'éloigner et t'apercevoir enfin
dans l'enclos, sans présence humaine.


VUES ET REVUES

LISTES DES PAGES DU BLOG

POÉSIE CONTEMPORAINE... peut-être

TOUS LES TEXTES SONT PROTÉGÉS [page WIKIPEDIA]. Ils sont la propriété exclusive de Fabrice Farre.







ARCHIVES DU BLOGUE