Comme ça


Azyme ou à chanter

le pain, nous le volons

chaque jour sous la table

de la miséreuse condition,

à nous étonner de la moindre

poussière de lumière, de la plus

haute croûte qui nous blesse.

Chaque jour a ce goût

de messe tremblante

au pied d’une question

qui a couleur de Christ.


Posts les plus consultés de ce blog

Feuille

POUPÉE RUSSE ( Encres Vives, mai 2017)

Arpa, n° 118 - décembre 2016