Partir

De Chirico 
On se dit bonjour sans songer au présent
le silence se rassemble tout autour.
Ce qui fait parler est un voyage au bout de la rue :
tout compte là-bas avec d'autres jours
qui prennent forme, invisibles encore
aux yeux des corps de statue.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

VUES ET REVUES

LISTES DES PAGES DU BLOG

POÉSIE CONTEMPORAINE... peut-être

TOUS LES TEXTES SONT PROTÉGÉS [page WIKIPEDIA]. Ils sont la propriété exclusive de Fabrice Farre.







ARCHIVES DU BLOGUE