Honte


Nous courons nous cacher
tant nous sommes imparfaits.

 

Entre les lacets de nos chaussures
le cuir aux yeux noirs ondule et

la honte vient l’ourler. Claque et bout
ne reflètent pas le monde, ou alors

n’est-il que la boue où l’on piétine.
Les yeux fixés vers le bas, repliés sur nous

faute de ne pouvoir être plus petits,
nous sommes de ce visage intérieur

les grains de laideur.

Posts les plus consultés de ce blog

Feuille

POUPÉE RUSSE ( Encres Vives, mai 2017)

Arpa, n° 118 - décembre 2016