Nuit


La nuit a deux visages. L’un où nos mots

murmurés se perdent, l’autre où nos têtes

s’ébouriffent dans le bleu fuyant des nuages.

Ma main touche le tissu qui t’enveloppe

mais c’est un secret. Seule la lueur

est déclarée à la hauteur et j’y trouve tes yeux.

Posts les plus consultés de ce blog

Feuille

POUPÉE RUSSE ( Encres Vives, mai 2017)

Arpa, n° 118 - décembre 2016