A chaque fois


A chaque fois à tes côtés, je m'enfonce dans la terre comme une racine qui te poursuit, cherchant encore l'une de tes pensées que je n'entends pas. Ton corps a cette présence que je reconnais, dont la fenêtre étrange est celle qui rassure. Je me sens pousser dans ta ressemblance alors que je ne sais si cela est humain. 


Posts les plus consultés de ce blog

Feuille

POUPÉE RUSSE ( Encres Vives, mai 2017)

Arpa, n° 118 - décembre 2016