Fabrique


Tu me parles :

c’est le bruit

de tes talons sur

le carrelage. A chaque

rainure du sol que je

fixe par le carré de l’habitude

je dialogue avec

la nervure du dessin

issu d’une usine lointaine,

respire avec le fabriquant

haletant et reste de faïence jusqu’à

ce que cède le carreau cuit

quand tu claques la porte et

que je te suis des yeux à travers les murs.